Si vous n’avez donc aucune patience, et que vous vous attendez à adopter un chien qui n’a pas vécu de traumatismes, et que vous ne comprenez pas un minimum les animaux, je vous conseil de passer votre chemin, sans même regarder les chiens proposés à l’adoption.

Allons-y !

J’ai moi même adopté 2 galgos.
Pelli, qui a été transpercé par des piques pour brochettes, avec un poumon perforé, et de grands traumatismes physiques et psychiques.
Et Néo à qui on a donné des coups de sabre pour lui couper les pattes, et aussi un coup loupé à la cuisse arrière afin de lui couper l’artère fémorale. Il avait d’énormes cicatrices sur tout le corps (environ 70) et des trous de la taille d’un pouce à divers endroits ; il lui manque un bout de queue et a une grosse malformation à la mâchoire et des bulles de cornée sur les yeux dues aux coups répétés sur lui.
(Mais je vous rassure tout de même, nous n’avons pas que des cas extrêmes proposés à l’adoption.)

Il a donc fallu que tout le monde chez nous s’arme de patience, de calme et de compréhension pour qu’ils prennent confiance et également éviter les bagarres, puisque qu’on se retrouvait avec 5 chiens à la maison.

Le chien qui va arriver chez vous, aura passé plusieurs mois ou années à souffrir entre les mains de son bourreau, et ensuite, plusieurs mois en refuge en Espagne.
Quand il arrive au refuge, il est très souvent dans un état lamentable.
On va le nourrir, le soigner, et il faudra qu’il s’habitue à la vie en grande meute puisque en général, les refuges comptent minimum 200 chiens.
Ensuite, on va le tatouer, le vacciner, et si il a de la chance, quelqu’un va vouloir l’adopter ;
Il faudra qu’il monte dans une voiture qu’il ne connaît pas, et en changer plusieurs fois pour arriver à bon port.
Il rencontrera plusieurs personnes différentes, sentira plein de nouvelles odeurs, et dormira encore dans plusieurs maisons différentes avant d’arriver dans sa vraie famille d’adoption ; et tout cela avec encore en lui le traumatisme de sa vie passée

Je vous dis tout cela pour que chacun de vous pèse bien la difficulté que traversent les chiens.