Le lévrier est un chien majestueux qui se distingue par son corps svelte et longiligne, par son caractère réservé et protecteur et par l’affection qu’il est capable de donner à son maître tout au long de sa vie. Le lévrier est assez facile à dresser car très intelligent et très obéissant. Il s’attache très vite à son maître. 

Les origines de ce chien si particulier…

Le mot « lévrier » provient du terme « lièvre ». Il est lié au fait que c’est un chien très utilisé pour la chasse, ce qui n’est guère étonnant compte tenu de ses aptitudes physiques pour la course. 

Le lévrier en France est un adorable chien de compagnie, la chasse avec lui étant interdite dans notre pays depuis le milieu de XIXe siècle. Mais ce n’est pas le cas partout notamment en Espagne où les lévriers et plus précisément la race des galgos sont en danger.

Chaque année en Espagne, ce sont près de 5 000 lévriers qui sont tués ou maltraités…

Pourquoi ?

Parce que les galgueros qui sont des chasseurs espagnols chassent sans fusil. C’est donc leur lévrier qui doit attraper le gibier à la course et le tuer.

Malheureusement pour les lévriers, leur vie ne tient qu’à leurs performances. 

En effet, à la fin de chaque saison de chasse, les lévriers les moins performants sont éliminés.

Les galgueros ont ce qu’ils appellent un « honneur ». Si leur lévrier n’attrape plus de gibier, le chasseur est atteint dans son honneur et en Espagne, cela lui donne le droit de se venger en maltraitant son animal. 

Les femelles lévriers reproductives sont quant à elles enfermées toute leur vie et maltraitées. Leur existence se limite donc à la reproduction. 

Des lois et mentalités qui avancent, mais trop lentement….

Les mentalités évoluent cependant un peu (trop lentement) car les lévriers sont désormais protégés par le décret Européen n°2004-416 du 11 mai 2004. Si depuis plus de 15 ans, le lévrier espagnol est plus protégé qu’autrefois sur le papier, ils sont encore très/trop nombreux à être tués ou maltraités. 

De nombreuses associations en France et des refuges en Espagne recueillent ces lévriers blessés car maltraités. Les refuges espagnols les accueillent et les associations françaises font tout ce qu’elles peuvent pour les faire adopter par des familles françaises qui promettent de leur offrir enfin la vie qu’ils méritent. 

Le problème majeur est que le refuges espagnols ne bénéficient d’aucune subvention. Les bénévoles font ce qu’ils peuvent pour leur prodiguer les premiers soins et subvenir aux besoins les plus pressés de ces lévriers maltraités. 

Leur état de maltraitance est telle qui cela engendre des soins spécifiques qui coûtent chers. Une aide extérieure est donc indispensable. La Fondation Brigitte Bardot fait partie de ces associations qui œuvrent pour trouver des familles d’accueil ou d’adoption pour ces lévriers espagnols. 

Si le lévrier en France est considéré comme un animal de compagnie, s’il est choyé et aimé tout au long de sa vie, ce n’est pas le cas en Espagne et il est donc important de sortir ces lévriers espagnols de leur enfer. 

Il n’y a pas d’ailleurs pas que l’Espagne qui est montrée du doigt par les associations. L’Angleterre et l’Irlande par exemple considèrent le Greyhound, une race de lévrier peu connue en France comme un chien de rente, un moyen de se faire de l’argent, un animal uniquement pour faire des courses. Il n’est pas considéré là-bas comme un animal de compagnie mais comme un bétail. 

Il n’est donc pas protégé. Les courses de Greyhounds rapportent même plus que le foot. Exploité, usé jusqu’au bout, dopé, drogué, tué sans scrupule, vendu à des laboratoires, le Greyhound est un lévrier également en grand danger. 

Si vous avez décidé d’adopter un lévrier, sachez que c’est un animal de compagnie très apprécié pour son caractère, pour sa facilité à s’adapter mais c’est également un chien qui aime le calme et qui adore dormir ! Il existe plus d’une dizaine de races de lévriers avec pour chacune ses caractéristiques.

Ce qui est certain, c’est que el lévrier est un excellent animal de compagnie, c’est pour cela qu’il est important de faire en sorte qu’il ne soit plus en danger !